La France pleure ses enfants

Pas de mots assez forts pour exprimer notre effroi et notre désarroi après la tuerie qui s’est
déroulée hier à Toulouse. Ce drame ne concerne pas uniquement la communauté juive, mais
bien la nation toute entière. La France, frappée dans ses entrailles par cet acte barbare, pleure
ses enfants de tout âge assassinés parce que nés juifs.

Entre hommages et émotions, les candidats à l’élection présidentielle ont condamné ce
massacre. Le Président de la République Nicolas Sarkozy a, quant à lui, décidé de
suspendre sa participation à la campagne présidentielle au moins jusqu’à mercredi prochain,
jour de la cérémonie d’hommage aux trois militaires victimes d’un assassin supposé être le
même que celui qui a sévi dans l’école juive Ozar-Hatorah. Le plan Vigipirate a été relevé
à son niveau maximal, « écarlate », dans la région Midi-Pyrénées. Le ministre de l’Intérieur
Claude Guéant restera sur place jusqu’à ce que soit arrêté le tueur désormais traqué jour et
nuit.

Nous réitérons une fois encore nos messages de soutien et de solidarité aux familles des
victimes. Nous espérons que la dignité saura prendre le pas sur les calculs politiques et évitera
toute récupération pour alimenter de manière abjecte et indécente le débat politique. Le temps
est au recueillement et à la mobilisation de tous pour que justice soit rendue et que l’individu
ne puisse jamais plus toucher à un seul de nos enfants.

Tags: