Le service public de la propreté de Paris n’est pas assuré

Tribune de Delphine Bürkli

De la place de Clichy à Anvers, du Faubourg Montmartre au quartier Pigalle et de la Trinité, et dans de très nombreux espaces parisiens, la saleté se taille depuis une décennie une place de choix. Cette dégradation continue de l’espace public est constatée par tous : habitants, commerçants, touristes. En 2012, c’est une situation honteuse, qui porte largement atteinte à la qualité de vie des parisiens. Le plaisir simple et gratuit de flâner dans notre capitale est altéré, et l’image de Paris à l’international est abîmée.

Je ne vais pas revenir ici sur la litanie des objets et incivilités qui encrassent et empuantissent nos rues. Nous les connaissons tous car nous y sommes confrontés au quotidien.

Si l’incivisme de certains est évidemment en cause, la gestion de la mairie de Paris l’est tout autant. Depuis des années, la politique municipale en matière de propreté manque à ses obligations. La gestion de la collecte des ordures, par exemple, est rongée par un taux d’absentéisme record et une productivité deux fois moindre que celle que de prestataires privés !

Dans le même temps, les impôts locaux augmentent de façon constante (+25% ces deux dernières années), tout comme l’embauche d’agents municipaux (10.000 fonctionnaires en plus en dix ans). Le constat reste malheureusement le même : le service public de la propreté de Paris n’est pas assuré.

Ces carences de la gestion municipale, que la majorité tente de gommer par d’habiles communications, révèlent leur manque de courage politique.

La propreté n’est pourtant pas un sujet subalterne, ni une lubie bourgeoise, ni une exigence réac. La propreté, c’est une obligation morale en société, une obligation de santé publique et aussi un droit pour les administrés.

Le civisme d’une population va le plus souvent de pair avec une gestion exemplaire de la Cité. La responsabilité de la Mairie de Paris en matière de propreté est centrale, et c’est pourquoi il est aujourd’hui nécessaire de renforcer les services de propreté de notre ville. Cela implique de revoir l’ensemble de la politique municipale en matière de propreté. Les parisiens et amoureux de Paris le réclament, ne manque plus que la volonté politique.

 

Propreté à Paris

Propreté à Paris

Tags: , ,