Jeunesse, quel est notre avenir ?

Le candidat Hollande avait fait de la jeunesse sa priorité ; le président Hollande en fait sa priorité, hélas…

Toi, jeune, tu paieras plus cher ta bière. Toi, jeune, tu céderas ta start-up au profit de l’Etat. Toi, jeune, tu ne seras plus sollicité pour des heures supplémentaires…

Autant dire que nous avons un bel avenir… à l’étranger ! Cependant, nous aimons la France qui a toujours su naviguer et rebondir au milieu des crises politiques, économiques et sociales. Nous avons foi en notre pays ; par exemple notre démographie est l’une des meilleurs d’Europe (natalité : 2,01% en 2011), notre enseignement supérieur – renforcé par l’autonomie des universités – progresse et nos infrastructures sont solides. Et surtout, nous avons le génie et la créativité française !

Malgré les détricotages en batterie des réformes de Nicolas Sarkozy et François Fillon, telle une « refondation » démagogique de notre éducation nationale, nous n’avons pas d’inquiétude. Nous croyons en nos réussites personnelles. Va-t-il falloir travailler encore plus dur, être encore plus patient, prendre encore plus de risque ? Très bien. Au gouvernement socialiste, qui n’a pas le courage d’engager les réformes de structure nécessaires, nous répondons avec nos valeurs de Droite.

Oui, nous préférons retrousser nos manches aux contrats de génération, ou plutôt d’assistanat. Génération Sarkozy, travailler plus pour gagner plus, nous sommes toujours prêt à nous lever tôt et à nous battre pour une France forte ! Relevons le défi !

L’UMP, c’est un engagement politique, c’est un choix de vie. REJOINS NOUS

Grégoire Gauger
Délégué Jeunes Populaires

@ggauger

Tags: